Communiquez plus. Et, communiquez mieux ! Albert Einstein a dit «  si vous ne pouvez pas expliquer quelque chose simplement, c’est que vous ne l’avez pas bien compris »

Et Einstein avait raison. Nul besoin d’employer des grands mots et des phrases compliquées, nul besoin de vulgariser des propos : il faut s’adapter à son interlocuteur, se diriger vers sa compréhension.

Adaptez votre interlocuteur

Si un interlocuteur ne s’adapte pas naturellement, il y a deux raisons. Soit vous êtes face à quelqu’un qui ne maîtrise pas son sujet, soit vous êtes face à quelqu’un qui veut vous impressionner par son verbe.

Managers : maîtrisez vos sujets, peaufinez-les de fond en comble. Quand vous transmettez des connaissances à votre équipe, humainement, soyez concis et adapté. Si l’humain ne vous apparait pas comme une raison suffisante, soyez égoïste et pensez à vous, vos objectifs : si vos interlocuteurs n’ont pas compris le message, vous ne pourrez jamais leur faire atteindre un objectif. Même en criant. Même en râlant. Au mieux, ils partiront, au pire, l’ambiance sera néfaste pour tous.

Communiquez plus, par quelle méthode  ?

Il existe de nombreuses méthodes pour faciliter le message à l’interlocuteur :

Vérifiez son niveau de perception : est-il dans son adulte, dans son enfant ou dans son parent ; tâchez de ramener votre interlocuteur dans son adulte. Acharnez-vous à expliquer quelque chose à quelqu’un de braqué, et vous n’aurez fait que perdre votre temps.

Mettez toutes les chances de votre côté pour transmettre le message : regardez les gens dans les yeux, soyez au même niveau physique (assis, debout …), répétez l’essentiel ; on sait que dans un message seul  30% est retenu.

 

Assurez-vous de la compréhension : ne demandez pas si ils ont compris, mais ce qu’ils ont compris ; par ce changement de formulation, vous vous assurez que votre message est entendu et écouté. En somme, communiquez plus, communiquez mieux.