Projets et programmes : ce n’est pas parce que c’est VOTRE PROJET (Salut Manu !) qu’il ne faut pas le partager ! Quelques lignes pour apprendre à différencier programme et projet, comment les gérer et les utiliser au bénéficie de votre entreprise et vos collaborateurs !

 

Projets, programmes : ce n’est pas la même chose !

Un projet, c’est quelque chose d’extensible, à mener dans des délais, de A jusqu’à Z. C’est une route modulable où plusieurs acteurs vont intervenir. Un programme c’est quelque chose d’établit qui n’a pas vocation à subir de changement majeur mais plutôt à être déroulé, suivi et appliqué.

Pourquoi confondre les eux est un terrible erreur managériale ? Appliquer un programme ne permet pas de stimuler l’intellect de vos subornés qu’ils soient stagiaires, employés ou alternants. Ils appliquent, presque bêtement, et très souvent finissent par se lasser.

Confier un projet, c’est mettre l’individu au service du collectif

 

L’individu au service du collectif

En mettant des projets à dispositions, vous stimulez l’individu, mais aussi le collectif : vous créez des liens entre les membres de votre équipe. Mais aussi, avec vos fournisseurs, clients etc. Un projet, c’est toujours collectif.

Confiez des projets de long terme, avec des paliers et objectifs à court terme pour dynamiser votre équipe. Donnez une directive, avec des objectifs à atteindre mais aussi les moyens de les atteindre. Offrez du budget, du matériel : pas des milliers d’euros, pas le dernier mac. Mais, de quoi atteindre les objectifs que vous avez décidés en amont.

Les personnes se rencontrent et travaillent autour des projets, c’est ce qui les unis sur un objectif commun, mais leur permet d’apprendre des uns et des autres d’agrandir leur réseau et, d’atteindre leur niveau d’incompétence.

 

Le groupe au service de l’individu

Dans tout bon projet, prévoyez des programmes : formez les gens.

A quoi ? A ce qu’ils ne connaissent pas. Ce n’est pas payer une formation, c’est prendre une demi-journée pour former ou faire former vos collaborateurs. Amadeo ne connaît pas le process de vente de tel objet ? Demande à Rigoberta de le former.

Vous êtes gagnants : vous disposez quelqu’un d’aware sur des compétences. Pas de performant, mais qui pourra remplacer un collaborateur si besoin. Connaitre le travail de quelqu’un d’autre, c’est déjà pouvoir l’aider. Amadeo aura certainement des idées à soumettre à Rigoberta maintenant qu’ils se parlent, et en connaissent plus sur les tâches qu’ils ont à effectuer au quotidien !

 

De plus, la formation, grande ou petite, permet de valoriser les collaborateurs : pensez-y, c’est un geste simple. Un projet, des programmes des petites attention pour une équipe saine et heureuse de porter votre projet, votre entreprise.