Le style locomotive. Deux manières très simples  de vous expliquer 1) pour ceux qui ont déjà fréquenté les campings ou hôtel club sur les côtes espagnoles 2) pour ceux qui font la gueule et qui préfèrent les espadrilles plutôt que les tongs et les chaussettes.

  1. C’est quand l’animateur passe la chanson ‘Follow the leader’ et que vous répétez tous les mouvements en même temps que lui !
  2. C’est faire pareil en fait.
Le style locomotive, c’est quoi exactement ?

En fait, c’est quand le manager fixent des objectifs très haut, et qu’ils montrent la marche à suivre en les atteignant. Ce management se caractérise souvent par un fort turnover : les éléments ne respectant par les objectifs ne sont pas gardés. Ce type de management laisse penser que le chiffre d’affaire et le rendement ne peuvent que accroître.

Les limites du style locomotive

Le moral des troupes est souvent au plus bas. Ils ont l’impression de travailler sans cesse, en avançant vers une destination inconnue.  Jouer au plus malin avec ses collaborateurs n’est pas malin en fait (Bim, 2 fois malin alleeeeez là !) puisque vous leur donnez l’impression d’être des imbéciles, incompétents et inefficaces.

Quand l’utiliser ?

Ce type de management peut être utilisé sur des périodes très courtes, pour des objectifs connus de tous et atteignables rapidement. Idéalement, le style locomotive est utilisé avec des équipes techniques et très compétentes dans leur domaine.

Comment utiliser le style locomotive ?

Comme dans toutes situations en fait : il faut une carotte au bout ! De la thune, un voyage, du matériel … mais une carotte. Les salariés, stagiaires, alternants, n’en seront que plus motivés. Pas besoin de vous ruiner, quand vous passez via skyscanner, un voyage en Europe, c’est à moins de 50€ A/R. Alors merci qui ? Merci J. hm. Merci Marie et Sébastien !

Sur ces bonnes paroles, rendez-vous sur un autre article ou là : le LinkedIn pour suivre nos bons conseils hebdo !